Signer ses emails avec DKIM

Signer ses emails avec DKIM

Si vous avez un serveur mail, utilisant postfix, alors voici un outil très pratique pour prouver la provenance des emails envoyés par votre serveur, en leur collant une signature numérique, fonctionnant avec une clé publique/privée.

Cela permettra ainsi d’affirmer que vos emails sont bien envoyés par vous, et également de filtrer les emails ayant une signature incorrecte.

D’abord, comment ça marche ?

on créée un enregistrement DNS sur son domaine dans lequel on indiquera une clé publique, accessible à tout le monde.

En interne, lors de l’envoi d’un email, le serveur utilisera une clé privée pour signer le mail.

Ainsi, à l’autre bout, le serveur recevant le mail pourra, via votre clé publique, vérifier et authentifier sa provenance 🙂

On commence par l’installer de manière classique :

aptitude install dkim-filter

Le fichier de configuration principale se trouve dans /etc/dkim-filter.conf et voici le contenu à indiquer pour une config. standard et fonctionnelle.

# Log to syslog

Syslog yes

# Sign for example.com with key in /etc/dkim-filter/private.key using selector ‘dkim’ (e.g. dkim._domainkey.example.com)

Domain vorte_domaine.com

KeyFile /etc/dkim-filter/private.key

Selector dkim

InternalHosts /etc/dkim-internal-hosts

# Common settings. See dkim-filter.conf(5) for more information.

AutoRestart no

Background yes

Canonicalization simple

DNSTimeout 5

Mode sv

SignatureAlgorithm rsa-sha256

SubDomains no

#ASPDiscard no

#Version rfc4871

X-Header no

les lignes importantes :

– Domain: indique le domaine pour lequel la signature sera ajoutée à l’email. si plusieurs, les mettre à la suite en les séparant par une virgule

– KeyFile: le chemin vers le fichier contenant votre clé privée

– Selector: le nom de l’enregistrement dns dans lequel allez chercher la clé publique

– Mode: s pour signer les emails sortants et v pour vérifier les entrants.

– SubDomaines: no si pas de sous domaines, yes si vous en avez et que vous souhaitez également avoir les emails signés

– X-Header: ajouter un header dans le mail pour indiquer le logiciel qui signe les mails

– InternalHosts: optionnel, fichier contenant la ou les adresses IP des machines utilisant votre postfix en relai pour envoyer des mails. une adresse ip par ligne, ou un masque de sous réseau (exemple 192.168.0.0/24)

Ensuite, on édite le fichier /etc/default/dkim-filter dans lequel on configure sur quelle adresse ip et port le démon va écouter.

par défaut, on a plusieurs lignes commentées, et une non commentée :

SOCKET=inet:8891@localhost

Signifie que le démon écoutera en local sur 127.0.0.1 sur le port 8891

A présent, on va générer notre couple de clé privée/publique.

mkdir /etc/dkim-filter

cd /etc/dkim-filter

openssl genrsa -out private.key 1024

openssl rsa -in private.key -pubout -out public.key

Attention à garder très précieusement la clé privée. vous devez être le seul à la connaitre sous peine de voir votre authenticité remise en cause lors d »envois d’emails….

Maintenant, on va déclarer notre enregistrement DNS, qui est de type TXT, et de nom selecteur._domainkey.votre_domaine.com

« selecteur » correspond à la ligne Selector indiqué dans dkim-filter.conf. En l’occurrence dkim.

Si vous aviez mis dans votre fichier « Selector machin », alors votre enregistrement txt aura comme nom machin._domainkey.votre_domaine.com

Pour ceux qui ont un Bind comme serveur DNS, voici la ligne à rajouter dans la zone décrivant votre domaine.

dkim._domainkey.votre_domaine.com IN TXT « k=rsa; t=y; p=votre_clé_publique; »

remplacez « votre_clé_publique » par le contenu de votre fichier public.key, en n’oubliant pas d’enlever la 1è ligne (-BEGIN RSA PRIVATE KEY-) et la dernière (-END RSA PRIVATE KEY-)

Une fois votre démon dkim-filter configuré aux p’tis oignons, redémarrez le service

/etc/init.d/dkim-filter restart

Enfin, on va configurer postfix pour lui indiquer de passer les emails sortant à dkim-filter afin de les signer.

On édite le fichier /etc/postfix/main.conf et on rajoute ces quelques lignes :

milter_default_action = accept

milter_protocol = 2

smtpd_milters = inet:localhost:8891

non_smtpd_milters = inet:localhost:8891

Puis on redémarre postfix pour valider

/etc/init.d/postfix restart

Et voila ! maintenant, il ne reste plus qu’à envoyer un email depuis votre serveur pour vérifier qu’il est bien signé.

Vous devriez retrouver quelque chose comme ça dans les headers:

DKIM-Signature: v=1; a=rsa-sha256; c=simple/simple; d=votre_domaine.com; s=dkim;

t=1264638542; bh=CUY18yi5KBUf/CwX9/rU/h/Vq4lY/pH69p31s2CUvUc=;

h=From:To:Subject:Date:Mime-Version:Content-Type:

Content-Transfer-Encoding:Message-id;

b=nzkf/UE8TrZlKLKnzass8LgwbDJ54kqEMu3lOz7Sq2dMhsMuRyEgQuDWr36qmpD1T

kLto5zqX8iYuM0Z81KLf598rLLATCqnm5fr3neKEMyjc7+iANjpAnAl/wBRnnHPZbs

zTxiG+0vdN03Kg2/eDUxgmmxMU4pctBG6rLsDpRY

et si le serveur qui reçoit le mail a également une vérification dkim, alors vous aurez un autre header ressemblant à ça ;:

Authentication-Results: mail.votre_domaine.org; dkim=pass

(1024-bit key; insecure key) header.i=@votre_domaine.com;

dkim-adsp=none (insecure policy)

Une autre bonne solution pour le tester est d’envoyer un mail sur une adresse gmail.

En le consultant depuis le webmail Gmail, vous trouverez en haut une ligne en plus disant signé par votre_domaine.com

Et la, c’est gagné ! 🙂

Plus d’infos sur wikipedia et le site officiel

viaSigner ses emails avec DKIM – Le blog de Dju.