Ulcéré par cette réforme de l’autoentreprise, Pinel me reste au travers de la gorge

Et oui, en cette période de grosse chaleur dans l’est de la france, quelque chose me gratte, la au fond de la gorge . Vous savez cette litanie que l’on nous rabache aux oreilles comme quoi les autoentrepreneurs sont des idiots et qu’il faut les sortir de l’ornière dans laquelle ils se sont mis …
Franchement, ça me fait sortir de mes gonds, et je vais parler de moi et de mes idées, qui il me semble sont partagés par beaucoup de créateurs de valeur dans ce pays .
De l’an 2000 à 2008, je vivais sur Amiens, j’ai tenu une EURL, dans l’assemblage informatique, j’ai eu des salariés, des stagières, des apprentis, et j’ai bien taxé aux caisses de l’état . Mon quotidien était de 6 jours de travail par semaine à 12 h par jours, une folie . Surtout quand je suis tombé gravement malade ( hépatite virale ) et que du jour au lendemain, la fatigue accumulé aidant, j’ai été dans l’impossibilité de continuer à travailler . A ce moment tout part en vrille, et le Système RSI ( celui la par contre personne ne pense à le réformer … ), vous achève en vous réclamant de l’argent que vous n’avez pas, car inapte à travailler .
Donc vente de tous mes biens, arrêt de l’entreprise et départ pour une nouvelle vie dans un cadre bucolique ( les Vosges ) en pleine campagne ( 150 habitants ), le tout en 2009 .
Il faut bien vivre, je recommence tout à zero et fait du CESU, en entretenant des jardins . Loin de moi à ce moment l’idée de me remettre à mon compte .
Puis vient l’Autoentreprise, miracle, enfin un statut adapté à ma manière de penser .
Dans ma tête tout se met en place, si je deviens auto-entrepreneur, et que je travaille à la maison en télétravail, ça me permettra de m’occuper de mon fils et des travaux de la maison .
Pas bète, reste à trouver une activité qui s’y prête . Je deviens donc Administrateur Système Linux freelance, activité dans laquelle j’avais fais mes armes chez Solinux ( Alterway ) . Je conçois des hébergements sécurisés et calibrés pour tous types de sites web . Le tout depuis chez moi en télétravail .
Miracle, j’arrive à me faire une clientèle et aujourd’hui ça fonctionne, j’ai une moyenne de 1500 € mensuel par mois, une fois les charges déduites, je vis donc bien avec du temps pour ma famille . Je verse à l’URRSSAF tous les trimestres une part de mon CA .
Je crée de la valeur, je n’en consomme pas, 1500€ à la campagne, sans charge de transport, c’est un confort de vie incroyable .
A quel moment, suis je au fond de l’ornière ? Pourquoi faudrais t’il que je change de statut, et donc que je travaille 2x plus pour gagner autant ?
il n’y a que dans les dictatures, ou avec les mafias que l’on résonne comme ceci .
Pour moi l’autoentreprise, est le moyen de vivre bien, dans un cadre idylique, en télétravaillant . Enfin un outil fiscal et légal qui le permet .
Alors avec votre plafond de 19000 €/an et votre volonté claire d’empécher que ce soit une activité principale, vous me faite rire madame . La vie et le modèle social, ce n’est pas d’étre salarié, dans un bureau avec un patron en oeuil de moscow au dessus de l’épaule . Etre un babache ( mes origines du nord reviennent ), qui passe 2 heures dans les transports tous les jours !!!
NON, il y a un autre modèle, que je ne souhaite pas quitter . Si demain votre réforme passe, et bien comme le cochon, j’irai dans la fange du système social, à profiter des aides . Et la surprise je serais un coût pour cette société, plus un gain .
Entre nous pour des gens qui se disent socialistes et donc proche du peuple, ou en tout cas travaillant à sa cause, j’ai du mal à comprendre pourquoi renvoyer une partie de ce peuple dans les difficultés en les empéchants de travailler, car soyez en sure, une très grande majorité ne changera pas de statut mais arretera de créer de la valeur . Ou alors vous restez dans des idées Communistes de dirigismes, et vous permettez de penser à notre place . Ceci est une maladie française endémique, qui consiste à penser que la masse est bète et doit être guidé . Lamentable, nous sommes en 2013 laissez nous vivre comme on le souhaite, sans penser pour nous .
Piou Piou